Actualités

Vœu présenté au conseil municipal 

du lundi 9 mai 2016 :

Suite à la suppression depuis le 4 avril 2016 des trains express régionaux au départ de Feurs :

- En direction de Saint-Etienne : 7h27, 9h28, 10h28, 16h29, 19h57.

- En direction de Roanne : 9h01, 12h31, 17h55, 21h28

Et considérant que :

  • Cette annonce de suppression de TER a été très peu communiquée par la direction de la SNCF aux usagers.
  • Les liaisons en autocars n'apportent pas aux usagers un niveau de service et de sécurité comparable à celui des TER.
  • Les remplacements par autocars doivent être uniquement temporaires. 
  • Ce projet renforce le sentiment d'abandon des communes éloignées des centres urbains. Après la fermeture des gares de Balbigny et de Montrond-les-bains (remplacées par des automates), les usagers de la Plaine du Forez comptent beaucoup sur le maintien des horaires d'ouverture de la gare SNCF de Feurs.
  • Ces suppressions de TER vont à l'encontre des politiques favorisant l'accès aux transports en commun. Les usagers réguliers pouvant être tentés de reprendre leur automobile.

Le conseil municipal émet les revendications suivantes :

- Une réunion du comité de ligne Saint-Etienne/Roanne dans les plus brefs délais.

- Une information immédiate des horaires des TER à compter du 2 juillet 2016.

- Que la direction de la SNCF et l'exécutif de la Région Auvergne Rhône-Alpes nous assurent du développement de cette ligne par le maintien des lignes existantes avant le 4 avril 2016 et des horaires d'ouverture de la gare SNCF de Feurs.


Le conseil municipal mandate Monsieur le Maire pour relayer ces revendications auprès de la direction de la SNCF et du président de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

________________________________________________________________________________________________________________________________

Indemnités d'élu de Jean-Pierre TAITE (UMP) 

Le 11 septembre 2014, Le Progrès a indiqué les indemnités perçues par Jean-Pierre Taite. 

Plusieurs erreurs sont apparues, certaines ont d'ailleurs été corrigées depuis. Voici les véritables revenus. Nous basons ces chiffres sur ce qui a été voté et non sur la bonne parole du Maire-Président-Conseiller Régional. Aprés chaque montant, vous pouvez accéder à la délibération adoptée par les élus. 

1) Indemnité de Maire : 2090,81 € (en brut) soit 1556,65€ net.

CLIQUEZ ICI pour voir la délibération adoptée en conseil municipal de Feurs.

2) Indemnité de Président de la Communauté de Communes : 1667,90€ (brut) soit 1242,54€ net.

CLIQUEZ ICI pour voir la délibération adoptée en conseil communautaire de Feurs en Forez

3) Indemnité de Conseiller régional : 2927,16€ (brut) soit 2195,25€ net. 

CLIQUEZ ICI pour voir la délibération adoptée en Conseil Régional

TOTAL : 4994,44€ net par mois

Sans compter son activité professionnelle.

Monsieur le Maire indique dans "Le Progrès", que "le cumul des mandats n'est pas un problème au contraire. C'est enrichissant et cela m'apporte beaucoup". Pour le coup, on veut bien le croire !!!

____________________________________________________________________________________________________________

Interview sur Activ Radio - 08 septembre 2014 :

"Défendre l'hôpital de Feurs"

 

Retrouvez l'interview de Johann CESA, conseiller municipal de Feurs, sur Activ Radio. Il revient sur son interpellation à Manuel VALLS pour faire modifier la Loi HPST votée sous Sarkozy et respecter la promesse de François Hollande faite aus Français. "Les services publics, c'est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas. En tant qu'élu local, je me battrai pour que l'hôpital et tous ses services soient maintenus à Feurs."

 
 

____________________________________________________________________________________________________________

Pour l'hôpital et pour l'emploi !

Voeux déposé au conseil municipal du 28 avril par le Groupe Générations Feurs sur l'emploi et la situation de l'hôpital de Feurs :

" Suite aux informations négatives pour l'emploi concernant les entreprises "Castmetal" et "Imprimerie Forézienne" ; et la disparation à terme de certaines activités chirurgicales sur le site de Feurs du Centre Hospitalier du Forez. 

Et considérant :

- La crise économique de 2008, qui dure et frappe principalement le secteur industriel.

- Les différents gouvernements qui ont porté un coup sévère à l'hôpital public de proximité, avec la mise en place de la tarification à l'activité en 2003, et la Loi Hôpital Patient Santé Territoire en 2009.

- Les récentes déclarations de l’exécutif sur les 50 milliards d'euros d'économie à venir dont une part importante provenant de la protection sociale et des hôpitaux en particulier. 

- Les emplois directs et indirects que génèrent ces entreprises sur notre territoire.

- Le site de Feurs du Centre Hospitalier du Forez qui accueille une population dépassant largement les frontières communales et cantonales.

- Les retombées positives pour l'attractivité de notre territoire. 

Le conseil municipal de Feurs après avoir entendu l'exposé qui précède, et après avoir délibéré, émet le vœu que l'ensemble des activités chirurgicales soient durablement maintenues et développées au site de Feurs du CHF.

Le conseil municipal de Feurs après avoir entendu l'exposé qui précède, et après avoir délibéré, apporte tout son soutien aux salariés qui se mobilisent pour défendre leur emploi et leurs conditions de travail."

En cliquant le lien ci-après vous retrouverez le compte-rendu des débats en Conseil Municipal et la version finale du voeux voté à l'unanimité.

http://www.feurs.org/images/stories/comptes-rendus-municipaux/CR_28_avril_2014.pdf

 

____________________________________________________________________________________________________________

USF: Le Maire de Feurs met en danger le club

Lors du dernier conseil municipal, nous avons questionné Monsieur le Maire au sujet de la commande d'un audit financier sur le club Union Sportive Forézienne. Il a confirmé avoir signé cet audit en janvier 2014 pour un montant de 8.000€ sans informé le conseil municipal. Depuis cette question, les articles de presse se sont succédés révélant ainsi ce qui se passe au sein du club et les méthodes du Maire de Feurs. Ce dernier utilise la subvention municipale comme chantage à la ré-organisation du club.

 

Non-respect de la Loi et du Contrat

Le maire ne respecte pas la convention qui lie la mairie et le club de foot. Selon celle-ci, la municipalité s'engage à verser 53 799€ de subvention chaque année en une seule fois. Audit ou pas, la subvention devrait être versée car elle a été votée en conseil municipal. Cette somme est déjà inscrite au budget de la commune. On se demande alors à quoi serviront réellement l'audit et ses 8.000€ de dépenses publiques. En ne versant pas la subvention, le maire met en danger le club et tous ses licenciés. Veut-il priver les gamins de jouer la saison prochaine? Espérons que non.

 

Le Maire déclare : « Nous ne voulons pas faire d'ingérence dans le club ».

- Il ne fait pas d'ingérence, mais il s'autorise le droit d'exiger que le club organise une assemblée générale. Il décide même de la date : le 5 septembre. Sinon la mairie ne verse pas la subvention.

- Il ne fait pas d'ingérence mais il critique l'élection du nouveau président.

- Il ne fait pas d'ingérence mais son chef de cabinet et des élus de sa majorité soutiennent publiquement les autres candidats à la direction du club.

 

On a le sentiment que la subvention ne sera versée que si la direction du club correspond au choix du maire. Mais la direction nouvellement élue n'a pas à pâtir des erreurs de ses prédécesseurs.

Notre groupe, Générations Feurs, n'a pris partie pour aucune liste candidate. Ceux que nous défendons, ce sont les jeunes licenciés qui vont bientôt rechausser les crampons